22 mai 2009

Le Colonel Chabert - Balzac

Résumé

Laissé pour mort, en février 1807, sur le terrain de la bataille d’Eylau, le colonel Chabert, compagnon d’armes de Napoléon, ne rentre à Paris, après de longues pérégrinations, qu’en 1819, sous la Restauration. Son hôtel est démoli, sa fortune est confisquée, sa femme est remariée au comte Ferraud, homme bien en vue du nouveau pouvoir. Chabert fera appel à la loi pour tenter de retrouver son nom, son rang, ses biens, sa fortune et sa femme. Mais le monde a bougé, la société a changé, la vie a suivi son cours. Hyacinthe Chabert se laisse piéger par la comtesse, malgré l’aide de Derville, mais refuse une « transaction » où il perdrait son honneur. Il préfère abandonner la place et n’être plus que le n° 164, dans l’anonymat d’un hospice.

http://www.intratext.com/ixt/fra0032/_P2.HTM (Texte intégral.)

A propos du Colonel Chabert:

Le Colonel Chabert est un roman d’Honoré de Balzac qui paraît sous sa forme définitive en 1844. Il entre dans les Scènes de la vie parisienne de la Comédie humaine*, dont il est un des principaux romans.

Le Colonel Chabert, en tant que tel, est une parenthèse émouvante dans la galerie de portraits balzaciens, un hommage rendu aux grognards* de Napoléon 1er.

Si l’on ne retrouve plus ce personnage dans la Comédie humaine (excepté un rappel dans la Roubouilleuse, où Philippe Bridau évoque la charge glorieuse du Colonel Chabert à la bataille d'Eylau), nombre de protagonistes du roman ont, en revanche, un rôle dans les œuvres suivantes ou précédentes, en particulier les gens de robe dont fait partie Maître Derville.

Maître Derville, qui reçoit le Colonel Chabert et accepte de le défendre, est un avoué important dans la Comédie humaine. On le retrouve dans Une ténébreuse affaire où il succède à Maitre Bordin, et où le comte de Marsay meurt dans de mystérieuses circonstances.

Maître Derville est aussi l’avoué de la femme de Chabert, ce qui explique son insistance à éviter un procès et à proposer une transaction. Il acquiert dans Gobseck une grande réputation par la manière dont il rétablit la fortune de la vicomtesse de Grandlieu. C’est aussi l’avoué du père Goriot et l’exécuteur testamentaire de Gobseck pour sa nièce Esther dans Splendeurs et misères des courtisanes.

*Grognards: Nom donné aux soldats de la Vieille Garde de Napoléon.

*Comédie humaine: Regroupe la totalité des oeuvres de Balzac sous forme de scènes qui représentent la diversité de la société du XIXe siècle.

Maniscalco Miles-Dewey

Posté par 2Clitterature à 15:01 - - Permalien [#]
Tags : ,